Atténuation au changement climatique : Le foyer amélioré Wanrou de l’ONG EcoBénin comme une solution

J'ai fait pour vous une incursion dans l’univers des foyers améliorés au Bénin en vue de savoir leurs contributions à la lutte contre le réchauffement climatique. 
Je mets le cap sur le foyer Wanrou conçu et promu par l’ONG EcoBénin dans la commune de Matéri, département de l’Atacora au Nord Bénin.

A la question de savoir, d’où est venue l’idée du foyer amélioré Wanrou, M. Jules Landjohou, Chargé de Programme nous répond.


L’idée du foyer Wanrou est partie des échanges avec la communauté du village de tanongo dépendante en bois de chauffe qui se confronte au manque du bois. En effet, cette communauté a fait savoir son besoin de subsister au manque récurrent du bois constaté dans son milieu. Et c’est dans le but de répondre à ce besoin de cette communauté que nous sommes arrivés au foyer amélioré de type érythréen, mère du foyer amélioré wanrou. A la base c’est un foyer ni en argile ni en fer que nous avons vu utilisé dans un village de Molepark au Ghana dont nous nous sommes rendu compte de l’efficacité et du coût élevé à être réaliser.

Dans l’optique de rendre ce foyer accessible à nos communautés, il a fallu travailler pour l’adapter à nos réalités trois années durant avec des recherches approfondies qui ont permis de concevoir le foyer entier en argile et aussi a amélioré son efficacité énergétique.
Notre objectif aujourd’hui est de couvrir tout le Bénin avec ce foyer amélioré surtout dans les milieux ruraux où l’usage du bois de chauffe s’intensifie.

Est-ce à dire que le foyer amélioré Wanrou présente des particularités ?

Le foyer amélioré Wanrou se diffère des autres foyers vulgaires à trois pierres. Il est fait à base d’argile et utilise comme combustible une faible quantité de bois de feu. Il dispose en effet, de quatre grandes parties à savoir : une chambre de ventilation (par où circule l’air), une chambre de combustion, une partie servant de support à la marmite, et une cheminée qui canalise la fumée hors de la cuisine. Cette constitution du foyer amélioré Wanrou favorise une meilleure combustion du bois, ce qui le rend plus efficace énergétiquement parlant. 

Est-ce que vous sentez un engouement des communautés à se doter le foyer amélioré wanrou à ce jour ?

A ce jour, nous comptons plus de 20 000 utilisateurs du foyer amélioré wanrou répartis dans une dizaine de commune au Bénin mais surtout dans les zones fiefs de la majeure partie de la flore béninoise. C’est donc une atténuation anticipant au déboisement et par ricochet au changement climatique. Et à présent, nous avons en instance une demande croissante de plus de 6000 foyers à servir. En même temps, nous formons des femmes monitrices dans les départements du pays pour un transfert des compétences et une meilleure vulgarisation du foyer amélioré Wanrou. Rappellons qu’il y a peu, certaines communes du Bénin étaient venues à Matéri s’enquérir de l’expérience et mieux découvrir le foyer amélioré wanrou conduit par l’ONG EcoBénin depuis 2013 et qui s’améliore de jour en jour.

Comment expliquer la contribution de ce foyer amélioré Wanrou à la lutte contre le réchauffement climatique ?

En terme de stockage du carbone les études estiment que l’utilisation du foyer amélioré wanrou dans plus de 3500 ménages ne serait ce que pour la cuisson des trois repas (matin, midi, soir) permettrait d’éviter l’émission de 10.000 tonnes de dioxyde de carbone.

Qu’en est-il de l’efficacité énergétique ?

Du point de vue efficacité énergétique, la constitution du foyer amélioré Wanrou favorise une meilleure combustion du peu de bois qu’il utilise. Ce qui le rend efficace. Une efficacité énergétique qui oscille entre (22 % et 23 %).




Que conclure alors?

En guise de conclusion, nous pourrons avouer que le foyer joue un rôle important dans la réduction du déboisement. Les ménages qui l’utilisent, réduisent considérablement à hauteur de 80 % leur consommation habituelle en bois et donc par conséquent, arrivent à atténuer un temps soit peu le réchauffement climatique.
C’est sur ces mots réconfortants au climat que je mets fin à cette première étape de mon incursion dans l’univers des foyers améliorés.

Les yeux sont désormais rivés sur........................................  Je reviens vous informer sur la prochaine destination.








Commentaires

  1. Félicitations et du courage pour la duplication de telles solutions.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cette publication. Nous pensons que de telles initiatives doivent être vulgariser et surtout pérenniser. Force à vous.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, toutes mes félicitations.
    Nous vous accueillons à bras ouvert au Senegal pour un partage d'expériences.
    Makhtar KOUNTA Président de L'ASPROGCBAA Association des professionnels des métiers du genie chimique de la biologie appliquée de l'agroalimentaire et de l'environnement.
    +221 77 326 66 94

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Commenter sans insulter

Posts les plus consultés de ce blog

Recrutement : Helvetas recherche des experts dans divers domaines

AGRHYMET : Appel à candidature Master en Changement Climatique et Développement Durable (CCDD)